Les Pouvoirs à SNAFU

Il est déjà l’heure de discuter à nouveau du Projet SNAFU, et vous l’aurez compris, cette fois-ci on va parler des Pouvoirs.

Il y a grosso-modo deux façons de représenter les capacités surnaturelles dans SNAFU : les Dons et les Pouvoirs. Comme vous avez pu le voir avec l’exemple d’Althéa, les Dons sont des capacités souvent aux applications limitées, même si leurs effets sont capables de retourner une situation.

De leur côté, les Pouvoirs sont une carte blanche pour créer des capacités vraiment impressionnantes, sans avoir à se soucier des limitations des Dons. Il se trouve qu’avec le recul, la version 0.3 de KOMA est ma favorite, et donc c’est sans surprise que les Pouvoirs de SNAFU suivent les mêmes principes.

Pour vous éviter de fouiller dans les archives de ce site, dans la version 0.3 de KOMA, les Dons surnaturels étaient comme des Attributs, avec des règles spécifiques pour gérer les cas particuliers, sauf qu’ils coûtaient du Ki à chaque utilisation. Il existait également des Extras, positifs et négatifs, pour affiner les Dons surnaturels au besoin.

Dans SNAFU, c’est exactement le même principe : chaque Pouvoir est définit un peu à la manière d’un Trait, en n’oubliant pas de définir ses effets et de lui donner des Extras si nécessaires, et il coûte du Ki à chaque utilisation. La GROSSE différence, c’est que tous les Pouvoirs ne coûtent qu’un petit point d’Option à acquérir : la puissance et la polyvalence du Pouvoir affecte uniquement le coût d’activation en Ki.

Cela veut dire qu’un joueur a une grande liberté pour créer ses Pouvoirs, la seule limite étant le nombre de points de Ki qu’il est prêt à dépenser à chaque utilisation. Et chaque personnage n’a que 12 points de Ki, et il est impossible d’en avoir plus. Le Ki se récupère uniquement entre chaque session, à moins d’être prêt à dépenser de l’Inspiration à un taux pas très favorable (1 Inspiration pour 2 Ki). Il est donc très facile d’arriver à court de Ki au moment où on en a le plus besoin.

Pour vous donner un point de comparaison, un Don typique à SNAFU est équivalent à un Pouvoir coûtant 1 Ki. La plupart des Pouvoirs de puissance raisonnable ont un coût de 2 ou 3 Ki, alors qu’un Pouvoir terrifiant, comme être capable de transformer en iceberg tout un pâté de maison, donnant une Condition à -6 à ceux qui s’y trouvent, avec très peu de limitation, coûterait dans les 5 ou 6 points de Ki, voire plus.

Néanmoins, pour éviter tout et n’importe quoi, la liste d’effets possibles et d’Extras disponibles est relativement restreinte. Ces listes sont inspirées de ce que l’on trouve dans KOMA 1.0, avec quelques effets nouveaux, et tous ont été remaniés : il ne s’agit pas d’une simple adaptation au nouveau système, même si certaines choses seront familières à ceux qui ont lu KOMA.

En guise d’épilogue, les plus attentifs auront remarquer que j’ai parlé de Conditions dans les exemples de coût. Une Condition est tout simplement un Trait temporaire, et pour qu’il soit cumulable avec les bénéfices des autres Traits, il se présente sous la forme d’un modificateur allant normalement de +3 à -3. Une Condition est le plus souvent le résultat d’une attaque réussie lors d’un Conflit, mais certains Pouvoirs peuvent également en créer. J’en reparlerai une autre fois.

Sur ce, je vous donne rendez-vous dans 2 ou 3 semaines pour un prochain article dont j’ignore encore le contenu, et peut-être une surprise !

Cette entrée a été publiée dans Preview, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire